Des universitaires israéliens « déplorent » l’attaque de Gaza

Une lettre ouverte aux universitaires israéliens leur demandant de publier une déclaration déplorant l’attaque de Gaza par leur gouvernement a recueilli des centaines de signatures de par le monde. Plus de 30 enseignants et chercheurs d’universités israéliennes ont répondu à l’appel et apposé leurs noms à la déclaration suivante :

« Les signataires de cette déclaration, tous membres d’universités israéliennes, souhaitent faire savoir qu’ils déplorent totalement l’agressivité de la stratégie militaire mise en œuvre par le gouvernement israélien. Le massacre d’un grand nombre de gens complètement innocents met davantage de barrières de sang en travers du chemin d’un accord négocié qui est la seuls alternative à l’occupation et à l’oppression infinie du peuple palestinien. Israël doit accepter un cessez-le-feu immédiat et commencer à négocier de bonne foi pour la fin de l’occupation et des colonies, via un accord pour une paix juste ».

****

plus de 800 professeurs d’universités dans le monde ont demandé à leurs homologues israéliens de soutenir cette déclaration qui condamne le massacre à Gaza. Un flot de signatures est arrivé en seulement deux jours. D’autres parviennent encore. Le texte de la lettre signée par ces enseignants à l’échelle internationale figure dans l’annexe 1 ci-après. La déclaration et la liste des signataires à ce jour sont dans l’annexe 2.

La professeure israélienne Rachel Giora a expliqué sa position de la façon suivante : « je n’ai aucun respect pour le gouvernement israélien ni pour sa politique de destruction et d’éradication du peuple palestinien. J’ai le plus grand respect pour la société civile palestinienne et pour sa lutte non violente pour sa libération, que ce soit dans la lutte contre le mur de l’apartheid ou dans l’appel aux citoyens du monde à réfréner la violence israélienne. La société civile palestinienne leur demande de faire cela par le boycott, le désinvestissement et les sanctions ».

Le professeur Haim Bresheeth a demandé : « combien de fois Israël devra-t-il détruire Gaza et massacrer ses citoyens, avant qu’un cri d’indignation international ne s’élève pour mettre fin à cette occupation perfide et illégale qui dure depuis cinq décennies ? Nous faisons appel aux universitaires et intellectuels israéliens d’agir comme ils se doit – de se dresser avec leurs collègues palestiniens pour la paix, la liberté et l’égalité et de demander non simplement la fin de ce massacre unilatéral mais la fin de l’occupation et des colonies illégales. Le mur doit être abattu entre les deux communautés en Palestine. Chaque universitaire dans le monde doit voir cela, c’est sûr – et en grand nombre ils signent cet appel ».

La professeure américaine Sherna Berger-Gluck a déclaré : « je suis vraiment encouragée de voir autant de mes collègues américains répondre à cet appel aux universitaires israéliens, en particulier parce que les Etats Unis sont le principal outil des crimes de guerre israéliens. Le président Obama peut soutenir Bibi, mais dans la mesure du possible, nous universitaires américains nous disons à nos collègues israéliens : « nous vous soutenons ».

La liste complète de signatures internationales appelant à une réponse de collègues israéliens est visible sur : http://haimbresheeth.com/gaza/an-open-letter-to-israel-academics-july-13th-2014/

Parmi les premiers signataires

Dr. Ahdaf Sueif, Cairo and UK

Dr. (Baroness) Jenny Tonge, House of Lords, UK

Prof. Richard Falk, Princeton University, USA

Prof. Etienne Balibar, Paris-Nanterre, France and Kingston University, UK

Prof. Noam Chomsky, MIT, USA

Prof. Michael Rosen, Goldsmiths, UK

Prof. Haim Bresheeth, SOAS, UK

Dr. Sara Roy, Harvard, USA

Prof. Moshé Machover, KCL, UK

Yasmin Alibhai-Brown MBE, UK

Prof. Marina Warner, Essex University, UK

Professor David Palumbo-Liu, Stanford, USA

Prof. Yosefa Loshitzky, SOAS, UK

Prof. Chandra Talpade Mohanty, Syracuse University, USA

Prof. Hagit Borer, QMU, UK

Prof. Sir Patrick Bateson, Cambridge UK

Prof. Nira Yuval-Davis, UEL, UK

Prof. Jonathan Rosenhead, LSE, UK

Prof. Ronit Lentin, Trinity College Dublin, Ireland

Professor Alex Lubin, University of New Mexico, USA

Prof. Lisa Duggan, New York University, USA

Prof. Nur Masalha, UK

Prof. Yigal Arens, USA

Prof. Laura Mulvey, Birkbeck College, UK

Annexe 1 : Texte du message aux universitaires israéliens

Chers amis,

Ces moments sont désespérément mauvais. Le gouvernement d’Israël, après avoir provoqué les tirs de roquettes par son saccage de la Cisjordanie, utilise maintenant cette réaction comme prétexte pour ses assauts aériens contre Gaza, qui ont déjà coûté plusieurs centaines de vies. Une atmosphère d’hystérie est provoquée, sciemment, en Israël, et des communautés entières font l’objet d’une punition collective, un crime de guerre. Des gens meurent, et pour quoi ? Pour éviter un gouvernement d’union du Fatah et du Hamas ?

Nous avons déjà été sollicités par nos confrères universitaires de Gaza - dont les universités ont été démolies un certain nombre de fois au cours de ces six dernières années et qui sont incapables d’enseigner ou d’étudier, et qui sont aussi dans un besoin grandissant de nourritures et de médicaments, comme le reste des presque deux millions de Palestiniens qui vivent dans la bande de Gaza – pour vous exhorter à agir d’urgence, faire entendre vos voix en Israël et à l’étranger, contre ce que le gouvernement israélien est en train d’infliger à la population de Gaza. Plus de 123 personnes ont déjà été tuées à Gaza par les FDI depuis le début de l’opération israélienne lundi, et le nombre sera plus grand quand vous lirez ce message. Pour la plupart, ces victimes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées. Personne ne peut prétendre de façon crédible que ces personnes étaient impliquées dans une quelconque activité militaire. L’infrastructure de Gaza, déjà en ruines, est maintenant encore affaiblie, et la population se trouve dans la pire situation qu’elle n’ait jamais connue, une situation qui s’aggrave de minute en minute. Ces atrocités, perpétrées par Israël, n’apporteront ni paix ni sécurité à la région, et ne peuvent conduire qu’à une détérioration d’une situation déjà dangereuse en Palestine/Israël.

Nous vous invitons, en tant universitaires et intellectuels, à unir vos voix dans une manifestation ouverte et retentissante contre ces crimes de guerre du gouvernement israélien – votre gouvernement. Nous vous exhortons à vous lever et à vous compter, pour répondre à l’appel de vos confrères gazaouis et faire entendre vos voix. Nous espérons que serez en capacité et que vous aurez la volonté de vous rassembler et d’exprimer votre totale opposition aux crimes de guerre commis en votre nom ! Nous sommes conscients que vous pouvez vous sentir inquiets et isolés, car être contestataire en Israël comporte un gros risque. Nous sommes avec vous quand vous prenez cette position de conscience.

Si vous êtes universitaire israélien, et d’accord avec nous sur l’urgente nécessité de mettre fin immédiatement à ces atrocités et d’agir pour la fin de l’occupation illégale en Palestine, merci de signer la déclaration en bas de cette lettre en nous envoyant un courriel avec vos nom, qualité et affiliation.

La liste des signatures internationales appelant à une réponse de collègues israéliens.

Annexe 2 : la déclaration des universitaires isaréliens

Voici la déclaration déplorant l’assaut du gouvernement israélien sur Gaza et la liste des signataires à ce jour :

"Les signataires de cette déclaration qui sont tous des membres d’universités israéliennes, souhaitent faire savoir qu’ils déplorent vigoureusement la stratégie d’agression militaire mise en œuvre par le gouvernement israélien. Le massacre d’un grand nombre de gens tout à fait innocents met davantage de barrières de sang en travers du chemin d’un accord négocié qui est la seule alternative à l’occupation et à l’oppression infinie du peuple palestinien. Israël doit accepter un cessez-le-feu immédiat et commencer à négocier de bonne foi pour la fin de l’occupation et des colonies, via un accord pour une paix juste"

Prof. Rachel Giora, Tel Aviv University

Prof. Emmanuel Farjoun, Hebrew University

Professor Nadera Shalhoub-Kevorkian, Hebrew University

Dr. Kobi Snitz, Weizmann Institute of Science, Israel

Dr. Anat Matar, Tel Aviv University

Dr Efrat Ben-Zeev, Ruppin Academic Center

Prof. As’ad Ghanem, Haifa University

Prof. Anat Biletzki, Tel Aviv University

Prof. Adi Ophir, Tel Aviv University

Dr. Ovadia Ezra, Tel Aviv University

Prof. Zvi Tauber, Tel Aviv University

Prof. Vered Kraus, Haifa University

Dr. Yuval Yonay, Haifa University

Prof. Oded Goldreich, Weizman Institute

Prof. Dana Ron, Tel Aviv University

Prof. Gadi Algazi, Tel Aviv University

Professor Mira Ariel, Tel Aviv University

Professor Idan Landau, Ben Gurion University

Professor As’ad Ghanem, Haifa University

Dr. Ayelet Ben-Yishai, Haifa University

Prof. Micah Leshem, Haifa University

Dr. Ilan Saban, University of Haifa

Dr. Avishai Ehrlich, TAU

Dr. Ivy Sichel, Hebrew University, Jerusalem

Prof. Yehuda Shenhav, TAU

Dr. Hannah Safran, The Academic College for Society and the Arts

Dr. Yael Ben-zvi, Ben-Gurion University

Prof. Dudy Tzfati, Hebrew University

Dr. Tikva Honig-Parnass, Jerusalem

Professor David Blanc, University

Dr. Haim Yacobi Bezalel, Ben Gurion University

Elizabeth Ritter, Ben-Gurion University

Paul Wexler, Professor Emeritus, Tel-Aviv University

Prof. Tal Siloni, Tel Aviv University

Prof. Amatzia Weisel, Tel Aviv University (retired)

Prof. Tamar Katriel, Haifa University

Dr. Haim Deuelle Luski, Tel Aviv University & Bezalel Academy of Art

Prof. Matania Ben-Artzi, Hebrew University

Dr. Roy Wagner, The Hebrew University of Jerusalem

Professor Uri Hadar, Tel Aviv University

Professor Shlomo Sand, Tel Aviv University

Professor Yuri Pines, The Hebrew University of Jerusalem

Amira Katz, Hebrew University Jerusalem

Prof. Julia Horvath, Tel-Aviv University

Dr. Arie M. Dubnov, University of Haifa

Dr. Raz Chen-Morris, Bar Ilan University

Dr. Amalia Sa’ar, University of Haifa

Dr. Zvi Schuldiner, Sapir College

Dr. Orly Lubin, Tel Aviv University

Yoav Beirach, Tel Aviv University

Prof. Colman Altman, Technion

Prof. Hubert Law-Yone, Technion

Dr. Udi Adiv, Open University

Dr. Efraim Davidi, Tel-Aviv University

La déclaration signée par les universitaires israéliens que nous avons appelés, et la liste des signataires (mise à jour)

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter