Israël : la Cour suprême valide la démolition d’un village de Bédouins

La Cour suprême israélienne a donné jeudi son feu vert à la démolition d’un village de Bédouins palestiniens en Cisjordanie occupée, en dépit d’une campagne de gouvernements européens pour sa survie.

Selon des militants opposés à cette destruction, l’audience devant ce tribunal était le dernier recours après l’appel interjeté par les habitants de Khan al-Ahmar, un village situé au nord-est de Jérusalem, près de plusieurs colonies israéliennes. Il n’était pas clair dans l’immédiat quand ce village de quelque 180 habitants serait rasé.

Dans son arrêt, la Cour suprême a estimé qu’elle n’avait pas trouvé de « raison valable pour intervenir dans la décision du ministre de la Défense ordonnant la démolition des structures illégales à Khan al-Ahmar ». La Cour a estimé que le village avait été établi sans permis de construction, des autorisations presque impossible à obtenir par les Palestiniens dans les secteurs contrôlés par Israël en Cisjordanie occupée.

« Ce jugement enlève une protection minimale accordée jusqu’ici par cette cour à la communauté de Bédouins », a déploré dans un communiqué Shlomo Lecker, avocat des habitants du village, qualifiant le verdict d’une « approbation de crimes contre l’humanité ».

Des gouvernements européens ont fait pression contre la démolition de ce village. La semaine dernière, le consul général britannique à Jérusalem s’est rendu sur place et a exprimé dans une vidéo sur internet la « grande inquiétude de son pays et de ceux de l’Union européenne » face au projet de démolition de Khan al-Ahmar.

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter