L’AURDIP demande à l’Académie des sciences de se retirer de la saison croisée France-Israël

|AURDIP |Nos actions

Paris, le 13 juin 2018.

Mesdames les Secrétaires perpétuels de l’Académie des sciences,
Monsieur le Président de l’Académie des sciences,
Monsieur le Vice-président,

L’Académie des sciences envisage de tenir le 19 juin 2018 une journée au cours de laquelle des lauréats des prix Nobel et Abel et de la Médaille Fields rencontreront des étudiants le matin et présenteront leur travaux l’après-midi. Louable initiative. Sauf que ….

Sauf que … la journée en question est organisée dans le cadre de la saison croisée France-Israël, sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, et qu’un discours d’accueil prononcé par Madame Aliza Bin-Noun, ambassadeur d’Israël en France, est prévu. Ce faisant, la journée prend un caractère politique. Mettre ainsi à l’honneur un État qui enferme dans un ghetto une population de 2 millions d’habitants et tire sur la foule lorsque celle-ci tente de rompre son joug est inacceptable.

Sauf que … cette journée se tient tout juste un mois après que la répression sanglante de la Marche du Retour à Gaza par l’armée israélienne a fait plus de 120 morts et 13000 blessés. Figurent parmi les personnes assassinées par les snipers israéliens nombre de civils, d’enfants, de journalistes et de personnels médicaux. L’Académie des sciences ne peut l’ignorer.

Sauf que … cette journée est organisée en collaboration avec l’Académie des sciences et des humanités d’Israël qui, sur ses 124 membres, n’en compte pas un seul issu de la forte minorité arabe de la population israélienne.

Sauf que … participe à l’organisation de cette journée le Technion. Cette université coopère étroitement avec le complexe militaro-industriel israélien, en particulier avec les sociétés Elbit Systems et Rafael Advanced Systems, à la mise au point de véhicules militaires et de bulldozers sans pilote, de drones, de méthodes de détection de tunnels, de systèmes de surveillance du mur de sécurité, de systèmes de vision nocturne. Elle contribue ainsi aux opérations militaires contre le peuple palestinien et à la poursuite de la colonisation. Le Technion est l’université israélienne comptant la proportion la plus élevée d’étudiants et de professeurs militaires, anciens militaires ou réservistes.

Sauf que … les étudiants et lycéens français intéressés à participer à ces rencontres devaient adresser leur lettre de motivation avant le 30 mars, selon une information publiée sur le site du comité français de l’Institut Weizmann des sciences et semble-t-il non diffusée sur celui de l’Académie des sciences française. Un jury, dont la composition n’a pas été rendue publique, était censé en sélectionner une cinquantaine. Il est dès lors permis de s’interroger sur la diversité sociale et politique des profils retenus.

Sauf que … être un lauréat du prix Nobel n’empêche pas de professer des idées profondément racistes, comme l’ont montré par le passé des exemples tristement célèbres. Or l’un des intervenants prévus le matin du 19 juin 2018 est un membre notable du groupe d’extrême-droite « Professors for a Strong Israel », qui prône le renforcement du caractère juif de l’État d’Israël et s’oppose aux accords d’Oslo. Il critiqua amèrement le désengagement de Gaza en 2005 et fit partie du premier cercle d’universitaires à se battre pour que le collège d’Ariel situé dans les territoires occupés acquière le statut d’université israélienne. Bel exemple pour les étudiants !

Cela nous convainc que cette journée du 19 juin 2018 a un parfum de propagande politique pour Israël. Nous, universitaires, demandons instamment à l’Académie des sciences de se ressaisir et de l’annuler. Le fait que cette journée ait été prévue de longue date ou doive se tenir d’ici moins d’une semaine n’est pas une excuse. L’équipe argentine de football a bien su annuler un match autrement médiatisé.

L’association des universitaires pour le respect du droit international en Palestine (AURDIP)

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter